Poster un commentaire

Bénin : Héritage foncier ; Les femmes prisonnières du silence

Ben4Le Bénin s’est doté en 2001 d’une politique de promotion de la femme dans le secteur agricole, pour améliorer ses conditions de vie par un égal accès au processus de développement par rapport aux hommes. La Constitution de 1990 avait déjà noté l’égalité entre l’homme et la femme. Ce qui règle l’égalité d’accès au foncier pour les hommes et les femmes.

De nombreux autres textes sont intervenus bien plus tard. En 2004, le Code des personnes et de la famille était censé mettre fin à la discrimination de la femme en matière d’héritage, notamment au niveau du foncier. La loi sur le régime foncier rural de 2007 garantit explicitement aux femmes le droit à la succession de leurs ascendants ou conjoints sur les terres rurales. Le code foncier et domanial voté en 2013 reprécise et détaille ce droit.

Malgré cet arsenal, il est impossible aux femmes, dans certaines régions du Bénin, d’avoir un droit de regard sur l’héritage foncier de leurs parents ou de leurs maris. Elles sont parfois complices de cette situation par respect pour la tradition. Dans le Mono, inutile de demander à une femme de réclamer son droit sur des terres. Elle vous considère comme une menace pour sa famille ou son foyer. Bien que le droit coutumier soit inscrit dans le code foncier et domanial, il reste beaucoup à faire pour transformer les mentalités et briser les barrières.

Flore NOBIME

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :